Aller au contenu

Lorsqu’une personne âgée manifeste un vieillissement cognitif difficile et qu’elle est exposée à une « mauvaise nouvelle », une question peut émaner des familles, des proches mais aussi des équipes soignantes : « doit-on le lui dire ? » Par Lydia Lassaux, formatrice au Cefem.

Lire la suite