Décrypter le langage que transmet le corps à travers sa douleur ; le corps étant le premier à parler et le dernier à se taire.

Le prix par journée de formation est de 900€.

Pour les travailleurs des MR-MRS du secteur privé (CP 330.01.20), cette formation peut être organisée gratuitement (financement FEBI) au sein de l’institution.

Description

Le toucher est un soin à part entière qui permet de reconnaître le patient dans ce qu’il est, au-delà du corps témoin ou non de maladies. Il peut répondre au déficit du patient isolé qui est totalement dépendant de son environnement. Il s’agit d’un acte de présence qui apporte un soutien, un réconfort, une sécurité au malade qui ne maîtrise plus toujours la situation dans laquelle il se trouve. La maladie peut quelques fois plonger une personne dans une incompréhension totale, dans une grande angoisse ou encore dans la solitude. Le soignant peut alors apporter un signe d’intérêt, un apaisement, une présence, pour lui permettre de se détendre. De la même manière que le patient s’agrippe aux barreaux de son lit pour se rattacher à quelque chose, une main, un bras peut servir de port d’attache à sa vie qui le lâche.

Cette formation propose d’aborder la notion de souffrance et de douleur au travers une présence à l’autre plus consciente. Elle fera travailler le participant sur sa relation au toucher, tout cela afin de remettre à chacun de leurs gestes une humanité renforcée.

objectifs de la formation

  • Informer sur la distinction entre douleur et souffrance
  • Elaborer une réflexion autour des thèmes de la communication non-verbale, du toucher, de la juste distance
  • Mettre en évidence les avantages d’effectuer des actes de soins en conscience
  • Questionner les participants sur leur relation au toucher, en particulièrement dans leur pratique de soignant
  • Valoriser le rôle des participants (toutes fonctions confondues) dans l’apaisement des personnes souffrantes

Méthodologie

Il est illusoire de vouloir se mettre à l’écoute de l’autre quel qu’il soit si l’on n’a pas fait soi-même l’expérience d’avoir été vraiment écouté.

La méthodologie utilisée sera essentiellement participative par une écoute et une attention portée aux demandes et questions spécifiques des participants. Elle comportera des :

  • Exercices de mise en situation
  • Exercices de prise de conscience corporelle telle que marche consciente, scan corporel, shiatsu
  • Mises en commun et partages du vécu
  • Échanges théoriques pour recadrer les concepts
  • Réflexions à partir des demandes du groupe

Ce n’est pas une accumulation de savoir que l’on vise mais bien des changements relatifs au savoir-être des soignants.