« Nous sommes tous des maltraitants potentiels, nous sommes parfois des maltraitants à notre insu, nous devons être vigilants, un jour peut-être, nous serons des maltraités.»

Le prix par journée de formation est de 900€.

Pour les travailleurs des MR-MRS du secteur privé (CP 330.01.20), cette formation peut être organisée gratuitement (financement FEBI) au sein de l’institution.

Description

Actuellement, avec le vieillissement de la population, beaucoup de personnes âgées deviennent incapables de fonctionner seules dans leur milieu traditionnel et se retrouvent – de gré ou de force-en institution. Ceci entraîne obligatoirement une restriction de la liberté de ces personnes, elles se fragilisent et deviennent vulnérables. La famille et le personnel soignant acquièrent ainsi un pouvoir sur ces personnes âgées et c’est dans ce contexte que peut survenir la maltraitance. L’actualité nous prouve suffisamment que la maltraitance s’exerce vis-à-vis des personnes les plus vulnérables.

Cette formation a pour but d’ouvrir les yeux sur les risques, les conséquences et les causes de la maltraitance. Elle offrira aux participants un temps de questionnement sur leur pratique, sur leurs habitudes, dans le but de devenir des soignants bienveillants.

objectifs de la formation

  • Définir les termes de bientraitance – maltraitance – malveillance
  • Informer sur les causes et incidences de la maltraitance, illustrer ces propos par des cas vécus
  • Interroger la pratique des participants en matière de Bientraitance
  • Elaborer des pistes pour plus de bientraitance au quotidien

Méthodologie

Il est illusoire de vouloir se mettre à l’écoute de l’autre quel qu’il soit si l’on n’a pas fait soi-même l’expérience d’avoir été vraiment écouté.

La méthodologie utilisée sera essentiellement participative par une écoute et une attention portée aux demandes et questions spécifiques des participants. Elle comportera des :

  • Exercices de mise en situation
  • Exercices de communication
  • Mises en commun et partages d’expériences
  • Échanges théorique pour recadrer les concepts
  • Réflexions à partir des demandes du groupe

Ce n’est pas une accumulation de savoir que l’on vise mais bien des changements relatifs au savoir-être des soignants.