Manger est l’un des seuls actes de la vie quotidienne qui soit à la fois une nécessité vitale et (a priori) un plaisir.

Le préserver, le sécuriser, peut contribuer au mieux-être de nos aînés et à l’amélioration de leur état de santé.

Cette formation peut être adaptée à tout type d’institution (MR et MRS mais aussi centres de jour, d’hébergement …).

Participation gratuite pour les travailleurs du secteur non marchand.

Description

Les significations et déterminismes du comportement alimentaire sont multiples. L’acte de manger se décline beaucoup plus largement qu’à travers la satisfaction d’un besoin biologique. Il se trouve au carrefour de l’affectif, du culturel et du social.

Selon les personnes, les aliments sont porteurs de différents rôles : rôle nourricier, de marque d’affection, rôle hygiéniste, rôle hédoniste, rôle social et d’identification.

La personne âgée s’est construit sa propre histoire alimentaire qui est le résultat de l’interaction de différents facteurs biologiques et culturels.

L’alimentation est donc un vecteur d’identité et de communication. Elle permet de marquer ses différences par l’identification ou par l’opposition au groupe. Les valeurs, les croyances et les aspirations mises en jeu sont en constante mutation. L’ensemble de ces éléments relativise l’aspect normatif qui fonde certaines recommandations nutritionnelles.

Nous nous attarderons sur les différents aspects de l’alimentation et tâcherons de dégager des pistes de comportements adéquats à adopter pour un accompagnement plus serein des repas des résidents en MR et MRS.

objectifs de la formation

  • Faire découvrir les différents aspects du repas : technique, social, éthique
  • Présenter les principaux aspects techniques de l’alimentation de la personne âgée (physiologie, apports énergétiques recommandés, impact du vieillissement)
  • Présenter les troubles liés à l’alimentation de la personne âgée, en particulier la dénutrition et la déglutition
  • Mettre en évidence les comportements adéquats à adopter et les mesures à prendre en matière de prévention de ces troubles
  • Valoriser le rôle des participants, quelle que soit leur fonction, dans l’accompagnement des repas
  • Favoriser le questionnement éthique des participants face à des situations complexes relatives à l’alimentation des résidents.

Méthodologie

Il est illusoire de vouloir se mettre à l’écoute de l’autre quel qu’il soit si l’on n’a pas fait soi-même l’expérience d’avoir été vraiment écouté.

A travers un espace d’écoute, de parole, d’expression, d’observation et d’analyse des situations vécues, la méthodologie utilisée pour les formations est active, participative et « processus de changement ».

Les concepts théoriques abordés sont appuyés :

  • par des exercices de mise en situation
  • par des exercices de communication
  • par une mise en commun et des partages d’expérience
  • par des échanges théoriques pour recadrer les concepts
  • par des réflexions à partir des demandes du groupe

Toute formation se situe dans un mouvement perpétuel entre théorie et pratique et le formateur, fort de son expertise, travaille avec les participants à une co-construction de nouveaux savoirs et de nouvelles aptitudes au changement. Au terme de la formation, les participants seront invités à identifier des pistes d’actions concrètes.

> Plus d’information sur la PEDAGOGIE ET METHODOLOGIE PROPRES AU CEFEM

Public Cible

Toute personne concernée par la question des repas dans sa pratique professionnelle trouvera sa place dans cette formation. Aucun pré-requis n’est nécessaire, la formation se base sur le vécu et la pratique des participants.

Informations pratiques

Formation d’une durée de 2 journées

Sur site ou hors site

8 à 15 participants

Le prix par journée de formation est de 900€.

 

Outre son organisation en institution, cette formation de 2 jours se donnera – gratuitement à destination des travailleurs du secteur non marchand:

les 12/05/2022 et 19/05/2022 à Bruxelles

Contactez-nous pour une inscription.